Parution : “The Lost Library of the King of Portugal”

Angela Delaforce, The Lost Library of the King of Portugal, Londres, Paul Holberton Publishing, 2019

Relié, 28 x 24 cm

330 pages, 200 ill. couleurs

ISBN: 978-1-912168-15-6

Prix : £45

The destruction on the morning of All Saints Day 1755 of the heart of the city of Lisbon by an earthquake, tidal wave and the urban fires that followed was a tragedy that divides the 18th century in Portugal. One casualty on that fatal morning was the Royal Library, one of the most magnificent libraries in Europe at the time. The Lost Library of the King of Portugal tells the story of the lost library—its creation, collection, and significance.

Continuer la lecture de « Parution : “The Lost Library of the King of Portugal” »

Colloque : Collections et collectionneurs d’antiquités à la Belle Époque (fin XIXe siècle – 1914)

7 novembre 2019 – 11H30 – 17H30
INHA, galerie Colbert, auditorium

8 novembre 2019 – 9H30 – 17H
/ Sur inscription, par mail
Musée du Louvre, salle des 80

Accès par le passage Richelieu sur présentation de la confirmation d’inscription

9 novembre 2019 – 9H30 – 17H
INHA, galerie Colbert, auditorium

 

Les années 1880-1914 sont la Belle Époque du collectionnisme d’antiques, sorti du cercle restreint des amateurs érudits et fortunés pour se répandre largement dans la société européenne, qui acquiert des statuettes bon marché aux marbres les plus prestigieux. Lieux centraux où se font et défont les collections, les salles de vente, notamment parisiennes, sont au cœur des pratiques et des modes d’acquisition des différents acteurs du marché.

Alors que certains artistes et collectionneurs initient durant cette période une véritable rupture vis-à-vis de l’art classique, ces décennies sont marquées par la persistance d’un puissant goût pour l’Antiquité, aux sources toutefois toujours plus variées. Si les périodes dites « classiques » des arts grec et romain continuent de dominer les acquisitions sur le marché de l’art, les périodes haute et tardive attirent davantage l’attention des savants et des collectionneurs, de même que les autres cultures du pourtour méditerranéen et du Moyen-Orient. Cette période est aussi l’âge d’or de l’archéologie de terrain, dans un cadre législatif qui empêche largement l’exportation des œuvres ; si les lois sont souvent contournées, la production de faux parfois très élaborés permet aussi d’alimenter l’appétit des collectionneurs. Par ailleurs, les musées sont désormais des acteurs incontournables du marché, ils déploient leurs propres stratégies de développement des collections et recueillent de plus en plus fréquemment les collections privées plus ou moins anciennement constituées.

À partir de l’étude de figures de collectionneurs que les recherches récentes permettent de mieux cerner, ce colloque a pour objectif d’offrir un panorama des collections d’antiques en cette longue fin de siècle qui précède la Première Guerre mondiale. On s’intéressera aux collectionneurs eux-mêmes, des plus fortunés aux plus humbles, aux catégories d’œuvres concernées, à l’ampleur des collections, et aux stratégies mises en place pour constituer ces ensembles. À partir de l’étude de cas particuliers, on visera une synthèse sur cette période charnière dans l’histoire des collections d’antiques, à l’origine de bien des fonds des musées d’aujourd’hui.

Continuer la lecture de « Colloque : Collections et collectionneurs d’antiquités à la Belle Époque (fin XIXe siècle – 1914) »

Colloque : “Photographica. Patrimoines photographiques. (7 et 8 novembre 2019, Paris)

Photographica. Patrimoines photographiques : histoires, ethnologies, émotions.

Organisé par la Société française de photographie, avec le soutien du Ministère de la Culture(Délégation à la photographie) et le concours du Musée des Arts Décoratifs.

Auditorium du Musée des Arts Décoratifs

111 rue de Rivoli

75001 Paris

jeudi 7 et vendredi 8 novembre 2019

(entrée libre dans la limite des places disponibles)

Qu’est-ce qui fait patrimoine(s) dans le domaine de la photographie aujourd’hui ? Devons-nous conserver tous azimuts les traces et témoignages d’une photographie “d’avant” ? Il semble qu’on ait oscillé entre l’idée d’un trop-plein d’images photographiques et celle d’une raréfaction des fonds argentiques. Autour de trois volets “histoires, ethnologies et émotions” qui sont trois façons de reconfigurer la question, ce colloque voudrait envisager la matière et l’épaisseur patrimoniales qui constituent le champ de la recherche contemporaine en photographie. Organisé par la Société française de Photographie, avec le soutien du ministère de la Culture et le concours du Musée des Arts décoratifs, le colloque Patrimoines Photographiques lance les activités de la revue Photographica.

Programme

Jeudi 7 novembre

  • 9:00 : Introduction Marion Hislen [Déléguée à la photographie, Ministère de la Culture] , Eléonore Challine, Paul-Louis Roubert et Sébastien Quéquet [attaché de conservation, responsable des collections photographiques, MAD]

L’invention des patrimoines photographiques

(modération : Carolin Görgen, Docteure Université Paris-Diderot – École du Louvre)

  • 9:30-10:00 : Sylvie Aubenas [Directrice du département des Estampes et de la Photographie – Bibliothèque nationale de France], “Documentation ou œuvres d’art ? Naissances et renaissances de la collection de photographies du département des Estampes de la BnF – 1851-1945”
  • 10:00-10:30 : Judith Lyon-Caen [Directrice d’études EHESS, CRH-GRIHL], “Comment voir les traces d’une ville effacée ? Barbey d’Aurevilly, Marville, Talbot”

Continuer la lecture de « Colloque : “Photographica. Patrimoines photographiques. (7 et 8 novembre 2019, Paris) »

Appel à communication : “Collectionner l’impressionnisme” (25-26 juin 2020)

Colloque international organisé par la fondation de l’université Paris Nanterre, en partenariat avec le labex Les Passés dans le Présent, le laboratoire Histoire des arts et des représentations de l’université Paris Nanterre et l’Université de Rouen Normandie, avec le soutien du Contrat Normandie – Paris Île-de-France : destination impressionnisme dans le cadre du programme de recherches sur l’impressionnisme.
Les propositions de communications (une page maximum) seront accompagnées d’une courte bio-bibliographie.Toutes les propositions (de communication et demande de bourse) sont à envoyer avant le 31 octobre 2019 à : collectionner.limpressionnisme@gmail.com

Continuer la lecture de « Appel à communication : “Collectionner l’impressionnisme” (25-26 juin 2020) »

Parution : “London and the Emergence of a European Art Market, 1780–1820”

Susanna Avery-Quash and Christian Huemer, eds., London and the Emergence of a European Art Market, 1780–1820 (Los Angeles: Getty Research Institute, 2019)

In the late 1700s, as the events of the French Revolution roiled France, London displaced Paris as the primary hub of international art sales. Within a few decades, a robust and sophisticated art market flourished in London. London and the Emergence of a European Art Market, 1780–1820 explores the commercial milieu of art sales and collecting at this turning point. In this collection of essays, twenty-two scholars employ methods ranging from traditional art historical and provenance studies to statistical and economic analysis; they provide overviews, case studies, and empirical reevaluations of artists, collectors, patrons, agents and dealers, institutions, sales, and practices. Drawing from pioneering digital resources—notably the Getty Provenance Index—as well as archival materials such as trade directories, correspondence, stock books and inventories, auction catalogs, and exhibition reviews, these scholars identify broad trends, reevaluate previous misunderstandings, and consider overlooked commercial contexts. From individual case studies to econometric overviews, this volume is groundbreaking for its diverse methodological range that illuminates artistic taste and flourishing art commerce at the turn of the nineteenth century.

Susanna Avery-Quash is senior research curator in the history of collecting at the National Gallery, London, where she is in charge of the research area of buying, collecting, and display. She has led research projects, organized conferences, and published extensively on the history of collecting and the art market. Christian Huemer is director of the Belvedere Research Center, Vienna. From 2008 to 2017 he headed the Project for the Study of Collecting and Provenance at the Getty Research Institute.

Continuer la lecture de « Parution : “London and the Emergence of a European Art Market, 1780–1820” »