Séance du Séminaire : Les collections d’Auguste Bauchy, d’André Breton et de Paul Éluard.

Pour la prochaine séance du Séminaire Collection, nous accueillons deux intervenantes :

Marianne Le Morvan, archives Berthe Weill

Alice Ensabella, Université Grenoble Alpes

18 mai 2021, en ligne sur Zoom, 18h30-20h00

 

Buste d’Auguste Bauchy par Paco Durrio, dédicacé « A mi amigo Auguste Paris 1894 Paco », plâtre, collection famille Bauchy.
Marianne Le Morvan : Auguste Bauchy – le limonadier collectionneur
Auguste Bauchy (1858-1940) fut furtivement le propriétaire du Café des Variétés, sur les grands boulevards, où il offrait table ouverte à ses amis artistes. Si son nom était jusqu’alors associé à une sombre affaire de manipulation auprès de Gauguin, et à quelques toiles identifiées dans le catalogue raisonné Van Gogh, l’étendue de sa collection demeurait un mystère. Continuer la lecture de « Séance du Séminaire : Les collections d’Auguste Bauchy, d’André Breton et de Paul Éluard. »

Séance du Séminaire : « Édouard André et Nélie Jacquemart : deux collectionneurs d’art italien de la fin du XIXe siècle », 19 janvier 2021 (en ligne)

A gauche : Façade sur rue de l’hôtel Jacquemart-André en 1913 – © Fond Bulloz, 1913 ; à droite : Édouard et Nélie André, XIXe siècle, photographie – © Paris, musée Jacquemart-André, Institut de France.

 

19 janvier 2021, en ligne, 18h30-20h00

Intervenante : Giancarla Cilmi (EPHE)

Édouard André et Nélie Jacquemart : deux collectionneurs d’art italien de la fin du XIXe siècle

Édouard André (1833-1894) et Nélie Jacquemart (1841-1912), s’inscrivent dans cette pratique du collectionnisme qui est l’apanage de la grande bourgeoisie occidentale à la fin du XIXe siècle. Lui, il appartient à une grande famille de banquiers protestants français, elle est une artiste-peintre catholique d’origines modestes. Rien ne laisse donc présager qu’ils se marient en 1881. On se demande ce qui a pu unir deux êtres aussi différents. C’est très probablement leur passion commune pour l’art. Contrairement à la plupart des collectionneurs de leur temps, dès le début de leur union, le couple André fait par ailleurs, preuve d’originalité en achetant leurs œuvres, non pas en vente publique, mais directement chez les antiquaires. La passion de Nélie Jacquemart pour l’art de la Renaissance italienne prenant vite le pas sur le goût de son époux pour les productions françaises des XVIIIe et XIXe siècles, ils donnent à leur politique d’achat une orientation précise. Continuer la lecture de « Séance du Séminaire : « Édouard André et Nélie Jacquemart : deux collectionneurs d’art italien de la fin du XIXe siècle », 19 janvier 2021 (en ligne) »

Séance du Séminaire : « Les enjeux érudits du collectionnisme d’Edmond Foulc, bibliophile et collectionneur éclairé du XIXe siècle », 10 novembre 2020 (en ligne)

En ligne, 18h30-20h00

Intervenante : Alexandra Gauthier (Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Les enjeux érudits du collectionnisme d’Edmond Foulc, bibliophile et collectionneur éclairé du XIXe siècle

Edmond Foulc (1828-1916) est un membre reconnu du Cénacle des collectionneurs et bibliophiles français de la fin du XIX e siècle. Ce grand patron de l’industrie textile et tinctoriale, issu de la haute société protestante nîmoise, a favorisé la reconnaissance des arts décoratifs et architecturaux de la Renaissance européenne par la constitution d’une collection d’objets d’arts décoratifs et d’une bibliothèque de livres rares. Pendant près de cinquante ans, il collectera, sélectionnera et constituera une collection d’œuvres d’art Renaissance par près de deux cent cinquante objets provenant de France, d’Italie et d’Allemagne (XIV e – XVII e siècle) ainsi qu’une bibliothèque composée, quant à elle, de près de sept cents références comprenant des livres d’architecture, des recueils d’ornements, des livres illustrés, des estampes et des dessins du XV e au XVIII e siècle.  Continuer la lecture de « Séance du Séminaire : « Les enjeux érudits du collectionnisme d’Edmond Foulc, bibliophile et collectionneur éclairé du XIXe siècle », 10 novembre 2020 (en ligne) »

Séance du Séminaire : « Le marchand Alexis Delahante (1767-1837) et la dispersion de tableaux de maître entre Paris, Londres et Berlin », 06 octobre 2020 (en ligne)

En ligne, 18h30-20h00

Intervenant : Christine Godfroy-Gallardo

Thomas Rowlandson, Christie’s auction room, Pall Mall, ca. 1808-1810, New York, The Metropolitan Museum of Art (Public Domain)

Au tout début du XIXème siècle, le marchand Alexis Delahante exporte en Angleterre un nombre considérable de tableaux de maître, principalement en provenance des saisies révolutionnaires. La confiscation des collections royales, des richesses de l’Eglise et des biens des émigrés met à la portée des acheteurs anglais des toiles prestigieuses jusqu’alors difficilement accessibles. Les ventes aux enchères représentent pour cette nouvelle clientèle une occasion inespérée de se procurer des tableaux en provenance de France, mais aussi des Pays-Bas autrichiens, de la Hollande ou de l’Italie. De retour à Paris après des années d’exil londonien, Delahante poursuit avec succès son négoce entre la France et l’Angleterre. Il sait combler les attentes d’une riche clientèle anglaise en lui fournissant des chefs- d’œuvre qu’elle souhaite conserver à tout prix sur le sol britannique. Son cercle d’acheteurs comprend aussi bien des membres de l’aristocratie, que des financiers ou des négociants nouvellement enrichis tels que Lord Penrice ou John Julius Angerstein. Fort de son autorité en matière d’expertise, Delahante devient l’un des fournisseurs privilégiés du prince Régent et futur roi d’Angleterre George IV, à qui il procure tableaux et œuvres d’art. Continuer la lecture de « Séance du Séminaire : « Le marchand Alexis Delahante (1767-1837) et la dispersion de tableaux de maître entre Paris, Londres et Berlin », 06 octobre 2020 (en ligne) »

Conférences en ligne : Collecting Art in Imperial Russia (24 septembre 2020-22 avril 2021)

A series of lectures (webinars) organised jointly by Princeton University and the European University at St Petersburg

Jeudi à 12.00 EST sur ZOOM

Les liens seront disponibles sur le site web de REEES à Princeton avant chaque événement
http://piirs.princeton.edu/news-events/events/13

September 24, 2020
How to be a European: Collecting Drawings in Imperial Russia
Catherine Phillips, European University at St Petersburg

October 22, 2020
The Yusupovs in Paris: Building a Collection
Wilfried Zeisler, Hillwood Museum

November 12, 2020
From Rudolf II to Catherine II: Goltzius’ Without Bacchus and Ceres, Venus is Chilled and its Iconography
Alexei Larionov, State Hermitage Museum and European University at St Petersburg

February 18, 2021
The Hermitage or a ‘Museum’ in 1770 According to Catherine the Great
Guillaume Nicoud, Archivio del Moderno, Mendrisio

March 18, 2021
Power and Paint: The Patronage of Women Artists at the Court of Catherine II
Rosalind P. Blakesley, Cambridge University

April 8, 2021
A Tale of Two Collections: The Icons of Nikolai Likhachev and Ilya Ostroukhov
Wendy Salmond, Chapman University

April 22, 2021
Rembrandt in Russia in the 19th Century: Prints and their Collectors
Roman Grigoriev, State Hermitage Museum and European University at St Petersburg

Organized by
Basile Baudez, Princeton University
Catherine Phillips, European University at St Petersburg
Ekaterina Pravilova, Princeton University

Pour info : cphillips@eu.spb.ru